Pourquoi s'intéresser particulièrement à l'industrie du textile ?

100 milliards

de vêtements produits chaque année dans le monde, soit 60% plus qu'il y a 15 ans.

70%

de notre garde-robe n'est jamais utilisée.

1%

des tissus qui constituent nos vêtements sont recyclés pour en faire de nouveaux.

150 milliards

de chiffre d'affaire total, soit 2.7% du PIB

1 million

d'emplois générés par le secteur du textile

QUELQUES CHIFFRES

UNE INDUSTRIE TRÈS POLLUANTE

L'industrie du textile génère, chaque année, 1.2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre, soit plus que les industries du trafic maritime et des vols internationaux réunies

70% des cours d’eau en Chine sont pollués à cause de l’industrie textile

ELLE EST RESPONSABLE DE PLUS DE 10% DES EMSSIONS MONDIALES DE CARBONE

L'industrie de la mode produit 20% des eaux usagées mondiales et est utilise 4% des réserves d'eau potables.  

L'industrie textile est la 3ème plus consommatrice d'eau après les cultures de blé et de riz. 

98 millions

de tonnes de ressources non renouvelables

utilisées pour le textile chaque année. 

SEUL 1 VÊTEMENT VENDU SUR 3 REVIT

MAIS...

QUE FAIT-ON DU RESTE ?

L'équivalent d'un camion-poubelle de déchets textile est enfoui ou brûlé chaque seconde.

395 milliards d'euros, c'est le montant, par an, du gaspillage textile mondial.

Mais concrètement, à que moment de la chaine de production la pollution est la plus forte ?

reprenons depuis le début

1

matière

animale

11%

matière

végétale

26%

matière

synthétique

63%

On créé ou on se procure les

matières premières

On conçoit la matière première à partir d'élevage animal, de culture de plantes ou de production chimique. On peut également utiliser de la matière secondaire -recyclées - grâce à des techniques mécaniques ou chimiques.

matières animales

SOIE

LAINE

CHÈVRES

MOUTON

ALPAGA

LAPIN

POILS

CHAMEAU

ALPAGA

LAMA

GUANACO

VIGOGNE

YACK

cuir

VEAU

VACHE

AGNEAU

VERS

Alors oui ça tient chaud, c'est élégant, peut cher et pratique, mais c'est également très nocif pour les animaux élevés dans le but de produire ces matières : sous-alimentation, production intensive, petits espaces, animaux maltraités....

56 Millions d'animaux sont abattus tous les ans pour leur fourrure. Depuis 10 ans, chaque année ce chiffre augmente de 10%.  

La plupart des employés chargés de la tonte des moutons ne sont pas payés à l´heure mais à la quantité de laine, ce qui entraine des violences animales. 

En 2015, 900 000 mille tonnes de laine ont été produites.

matières végétales

Préférer les 

fausses fourrures

Préférer les 

produits en faux 

cuir

Se fier aux

labels

Préférer les 

fourrures recyclées

ou 

synthétiques

EAU

PESTICIDES

Fibres textiles

mondiales

Impact

environnemental

L'industrie du textile est très consommatrice de pesticides et d'engrais .

En 2005, à cause de ces détrournements, la mer d’Aral a été réduite de 3/4 de sa surface. Les conséquences ? Une eau plus salée qui a tué presque toutes les espèces qui y vivaient. 

Coton

Mais ce n'est pas tout ! Pour sa production, ce secteur utilise 4% des fertilisants à l'azote et au phospohore mondiaux. 

Dans la plupart des pays très producteurs de fibres végétales, l'eau est une ressource rare. Or la culture de ces matières en nécessite en quantité importante. C'est pourquoi des  lacs, des rivières, des nappes phrátiques sont souvent détournés pour irriguer les champs quand la pluie ne suffit pas. 

3

1

2

La culture du coton est la plus friande de pesticides au monde.

Pour produire un jean, il faut l'équivalent, en moyenne, de 285 douches, et 70 pour un tee-shirt. 

Ces composants

chimiques et

nocifs s'écoulent

dans les nappes 

phréatiques

et les cours

d'eau et 

nuisent aux espèces 

qui y vivents

à cause du 

développement

de mauvaises

alges

Pour réaliser cette transformation, on utilise de nombreux produits chimiques (graisse, cire, huile d’ensimage...). Chacun de ces produits impacte néfastement l’environnement.

La transformation

du fil en tissu

la teinture

Pour donner à nos vêtements ces belles couleurs qui nous habillent tous, de nombreux produits chimiques sont utilisés, au éril de la santé des ouvriers et des consommateurs. 

Les phtalates

Les formaldéhyde

Le chlore

Ce produit, libéré par la javelle lors de la phase de blanchissement pre-teinture se retrouve dans la chaîne alimentaire et arrive jusqu’aux êtres humains

Les éthoxylatesde nonylphénol (NPE)

Permet de fixer les couleurs sur le tissu. 

Les azoïques

Permet de colorer le tissu après le blanchissement. 

Permet de colorer les éléments plastiques. 

Permet de colorer les vêtements sans repassage. 

3

La confection du 

vêtement

Une fois le fil transfomé et le tissu coloré, il va être cousu et coupé afin de produire un vêtement prêt à être porté. La plupart du temps, cette étape se déroule dans des pays ciblés...

matières synthétiques

En moyenne,

sont fabriquées à partir du

70%

des fibres synthétiques

PÉTROLE

quelles en sont 

les

conséquences ?

Le pétrole est une ressource fossile limitée dont l'extraction pollue beaucoup.

Les vêtements produits avec ses fibres relâchent énormément de microplastiques dans l'océan à chaque lavage. 

Chaque année, 500 000 tonnes de microplastiques arrivent dans les océans. 

Soit l'équivalent de plus de 50 milliards de bouteilles en plastique.

En Suède, 90% de ces microplastiques sont issus du textile. 

2

La préparation du 

Tissu

Cette étape se divise en deux parties. D'abord, il faut transformer la matière première en tissu. Ensuite, on peut proceder à la teinture. 

Comment ça ciblés ?

Face aux salaires de plus en plus élevés demandés par les ouvriers - européens notamment - la production du textile a été largement délocalisée dans les pays du sud, beaucoup moins chers. Où exactement ? Principalement au Bangladesh et au Pakistan. Dans ces pays, le salaire horaire dépasse difficlement les 50 centimes. 

Les employés textile les moins bien payés du monde sont en Ethiopie et ne gagnent que 23 euros par mois. 

Si ces pays assurent à leurs clients des salaires défiants toute concurrence, il y a bel et bien un revers de la médaille : les conditions de travail sont très souvent, voire toujours, laissées de côté. Bien moins protégés qu'en Europe, les ouvriers ont un rythme très rapide et néfaste pour leurs santé. Heures supplémentaires obligatoires non payées, violences et maltraitances, humiliations et pression mentale, emploi de mineurs, privations variées, punitions...

Le 24 avril 2013, 

1 138 ouvriers travaillant

dans une usine de textile

meurent au Bangladesh

La confection de vêtements est le deuxième secteur 

où l'esclavagisme moderne est le plus important,

après la fabrication d'ordinateurs et de smartphones

4

Le transport du 

vêtement

Une fois le fil transfomé et le tissu coloré, il va être cousu et coupé afin de produire un vêtement prêt à être porté. La plupart du temps, cette étape se déroule dans des pays ciblés...

© LES CONSOMM'ACTEURS

contact@lesconsommacteurs.com

  • Noir LinkedIn Icône
  • les_consomm_acteurs